« Tout simplement spectaculaire. » (Broadway World)

« Le talent sur scène est incontestable. » (Evening Standard)

Jennifer Lindshield, soprano, débute ses études musicales par l'apprentissage du piano et du violon à l'âge de 4 ans. Originaire de Lindsborg (Kansas), elle obtient une double Licence en études vocales et en interprétation d'oeuvres pour violon auprès de l'Université d'Etat de Wichita ainsi qu'un diplôme de Master en opéra à l'Université d'Etat de l'Arizona ASU. Durant ses études, elle est finaliste au Concours Naftger et finaliste régionale des auditions du Conseil National du Metropolitan Opera. Elle occupe durant cette période un poste de violoniste à l'Orchestre Symphonique de Wichita. Au Festival de Musique d'Aspen (Colorado), elle intervient à la fois comme violoniste dans l'orchestre Sinfonietta et comme soprano avec l'Aspen Opera Theatre Center.

La saison 2018/19 se poursuit au Theater Kehrwieder avec « SOAP/WET » à Hambourg. Au cours des dernières saisons, elle s'est produite à Londres, Budapest, Tel Aviv, Melbourne, Adélaïde, Delft, Leeuwarden, Veghel, et dans de nombreuses villes allemandes dont Berlin, Hanovre et Munich.

Lors de ses autres représentations de cette saison, Jennifer Lindshield interprète « Kurt Weill : destination musique, Berlin / Paris / New York » au Théâtre Sainte-Marie Thérèse à Saint-Pol de Léon. Ce programme a été présenté au Château d'Artigny (Montbazon), au Sunset Sunside Jazz Club (Paris), et à la cathédrale américaine de Paris dans le cadre du programme « Vox Amerika ». Explorant le répertoire lyrique des compositeurs américains, Jennifer en est une interprète passionnée. Dans ce cadre, elle a également conçu et interprété « Inspirations Françaises » au Mona Bismarck American Center (Paris), et à la Fondation des États-Unis à Paris.

En concert, elle a interprété la « Grande Messe en ut mineur » de Mozart avec l'Ensemble Orchestral des Hauts-des-Seine (Courbevoie), « L'Amour et la vie d'une femme » avec le Festival Le chant de la rive (St.Pol de Léon), « Maiblumen blühten überall » de Zemlinsky avec l’Orchestre de chambre Les Alchimistes (Berlin), le « Messie » de Haendel et la « Passion selon saint Matthieu » de Bach au Messiah Festival of the Arts (Kansas).

Parmi ses récents engagements à l'opéra, Jennifer a interprété le rôle de « Lia » dans L'enfant prodige de Debussy avec le Sakrale Oper (Berlin), « Première Dame » dans La Flûte enchantée avec le Bellingham Festival de Musique (Washington), « The Bard Laid Bare » avec le American Opera Projects (New York), « Fanny Legrand » dans Sapho de Massenet et le rôle-titre de « Suor Angelica » de Puccini avec l'Opera Oggi (New York). Elle a fait ses débuts au Carnegie Hall dans le rôle de « Donna Anna » de Don Giovanni avec le Pacific Opera.

Michael Palmer, James Conlon, Julius Rudel, et Joel Revzen sont quelques-uns des chefs d'orchestre reconnus avec lesquels elle a travaillé, ainsi qu'avec les metteurs en scène Ed Berkeley, Isabel Milensky, Garnett Bruce et Marie King. Avec Diana Soviero et Jennifer Larmore, Jennifer Lindshield poursuit l'étude de son art vocal.